ARC EN CIEL

Bienvenue sur mon blog

Va… Je t’aime… !

Classé dans : Ma Poesie,Poesie d'Amour — 8 avril, 2010 @ 10:22

12sonatepourunemeenpeine.jpg

 

 

 

 

 

VA… JE T’AIME… !

 

Et si quelqu’un te dit là-bas,

Que dans le désert de l’oubli

Ont pu se perdre un jour mes pas…

Ne le crois pas… il te trahit !

 

Le temps a coulé et voilà,

Que trois dizaines sont passées,

J’ai plongé dans joies et frimas,

A mon grand remords enchaînée.

 

Va… je t’aime !

 

A l’horizon de mes regrets,

J’ai accroché en tristes fleurs,

Des senteurs culpabilité,

Lancinants pétales de douleur,

 

Car n’ai pas su prendre les armes,

Me battre envers et contre tout,

A l’âge où bien peu nous alarme,

Et notre famille surtout.

 

Va… je t’aime !

 

Mais je te cherchais dans la nuit,

Priant ton ultime pardon,

Et je me cachais sous la pluie,

Pour crier librement ton nom.

 

Je te mettais sous les sapins,

Des joujoux aux couleurs de rêve,

Qu’emportait le petit lutin,

Avant que le jour ne se lève.

 

Va… je t’aime !

 

Je me voyais les bras tendus,

A chaque fête des Mamans,

Soufflant sur ton front bien trop nu,

Caresses et doux mots, tendrement…

 

Mais j’ai mis du temps à comprendre,

Au long parcours de nos Hiers,

Que je t’empêchais d’entreprendre,

Ta douce marche vers la lumière…

 

Va… je t’aime !

 

Moi, coupable par ignorance…

Ta voix cependant résonnait,

Je me demandais en silence,

Pourquoi un enfant m’appelait.

 

Je t’ai retenu dans l’ombre

Des remords et regrets amers…

Va… et quitte cette pénombre,

Aujourd’hui je te libère…

 

Va… je t’aime !

 

Que ton chemin soit Lumière,

Je t’aime et… t’aimerai toujours.

Coulera encore ma rivière…

Mais, d’entre tous, viendra le jour

 

Où je te rejoindrai.

 

Va… Je t’aime … !

 

 

 

Nostalgie

28 février 2010

Va_ Je_ t'_aime

 

Un commentaire »

  1. Yves COURVOISIER dit :

    Pour la première fois de ma vie, (j’ai 72 ans), je prends ma « plume » pour laisser un mot plus qu’un avis, à l’attention de l’auteur de :

    -Va…Je t’aime !
    La sobriété du style, la pureté des sentiments, la profondeur du contenu n’appelle en réponse, qu’un peu de ces même mots :

    Ne me l’enlevez pas … Non,Gardes-lui ton coeur tel que tu le lui dis si bien. Yves.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

mes compositions |
xicacollages |
Le bois,métier ou passion? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | maminicoleb
| Un livre... C'est le bonheur !
| compagnie A.L. Danse